Machin bidule

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

illustration-animaux-patates-recadre

Nous avons tous déjà vu le film l’Âge de Glace et ses animaux inspirés de l’art préhistorique nichés dans les grottes. Mais quels sont au juste ces animaux, aujourd’hui disparus ?

L’équipe d’Archéolithe vous apporte la réponse à travers un atelier d’une heure trente, lors duquel les différentes espèces animales de la Préhistoire vous seront présentées. Les enfants découvriront ainsi le mammouth, animal pesant pas moins de 8 tonnes, mais aussi le bison des steppes, cousin disparu des bisons d’Europe et d’Amérique, et le bœuf musqué, recouvert d’un pelage très épais. A cette liste peuvent également être ajoutés le tigre à dent de sabre, le rhinocéros laineux ou encore des animaux qui nous sont aujourd’hui plus connus comme le cheval, la chouette et le bouquetin.

L’activité comprend également une mise en pratique avec la réalisation d’un animal préhistorique à base d’argile et de bois.

TEST MENU DES ATELIERS

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

Les objectifs de nos ateliers d’archéologie pour enfants ou adultes sont nombreux. Tous permettent d’aborder de manière interactive une grande variété de thèmes : l’hominisation, la culture matérielle, la gestion des ressources naturelles... Grâce aux résultats de l’archéologie expérimentale, nous transmettons des gestes faisant autrefois partie de la vie quotidienne. Comment faire du feu, tailler des outils en silex, faire des colles, cuire des poteries ? Il s’agit également de mieux trouver sa place sur la longue échelle du temps qui constitue l’histoire de notre espèce.

Nos ateliers fonctionnent comme des unités autonomes aux objectifs pédagogiques précis. Ils mettent l’accent sur l’activation de certaines facultés motrices grâce au travail de matériaux naturels (argile, bois, fibres...). En parallèle, de nombreux thèmes de la culture générale sont approfondis. Bien sûr, ces deux approches sont complémentaires. Mis bout à bout, nos ateliers ont donc pour ambition de donner un aperçu complet d’une période.

... // ... blablabla ... // ...

Atelier truc machin : l’intérêt pour les riches parures et autres ornements est attesté à l’époque paléolithique. Du bracelet au collier en passant par les pendentifs, bagues et anneaux aux chevilles, un large éventail de bijoux datant de cette période fut en effet recensé. Il en existe de plusieurs sortes : aux côtés des colliers et bracelets réalisés à partir de dents d’animaux, peuvent être cités les colliers fabriqués avec des coquillages.

Atelier machin bidule : nous avons tous déjà vu le film l’Âge de Glace et ses animaux inspirés de l’art préhistorique nichés dans les grottes. Mais quels sont au juste ces animaux, aujourd’hui disparus ?

L’équipe d’Archéolithe vous apporte la réponse à travers un atelier d’une heure trente, lors duquel les différentes espèces animales de la Préhistoire vous seront présentées. Les enfants découvriront ainsi le mammouth, animal pesant pas moins de 8 tonnes, mais aussi le bison des steppes, cousin disparu des bisons d’Europe et d’Amérique, et le bœuf musqué, recouvert d’un pelage très épais. A cette liste peuvent également être ajoutés le tigre à dent de sabre, le rhinocéros laineux ou encore des animaux qui nous sont aujourd’hui plus connus comme le cheval, la chouette et le bouquetin.

Truc machin

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Non classé Mots clés : aucun

illustration-parure-prehistorique

L’intérêt pour les riches parures et autres ornements est attesté à l’époque paléolithique. Du bracelet au collier en passant par les pendentifs, bagues et anneaux aux chevilles, un large éventail de bijoux datant de cette période fut en effet recensé. Il en existe de plusieurs sortes : aux côtés des colliers et bracelets réalisés à partir de dents d’animaux, peuvent être cités les colliers fabriqués avec des coquillages.

Les premiers témoignages de l’utilisation de coquillages à des fins ornementales ont été recensés en Afrique et au Proche Orient. Alors qu’à l’époque les coquillages des parures proviennent des plages, l’arrivée en Europe des hommes du Paléolithique a poussé ces derniers à chercher ailleurs leurs ornements. Ils s’appuyèrent donc sur les ressources fossilifères à proximité, permettant la confection de parures avec des coquillages fossilisés aux formes variées et préservés des dégâts du temps.

L’équipe d’Archéolithe propose des ateliers de découverte des parures paléolithiques, réalisées à partir de coquillages vieux de 50 millions d’années. C’est l’occasion pour les enfants d’explorer les techniques de confection de bijoux datant du Paléolithique et de saisir les différentes fonctions de ces parures.

 Pour Archéolithe, Farah Hachab

Sources :

Foss’île-de-France. Les coquillages fossiles dans la parure préhistorique, 2015.

Kuhn, Steven L, Mary C. Stiner, « Les parures au paléolithique. Enjeux cognitifs, démographiques et identitaires », Diogène, vol. 214, no. 2, 2006, pp. 47-58.

Fil RSS des articles