Quand la malédiction des Pharaons frappe notre mini camp

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Actu Mots clés : Malédiction, Egyptologie, Thoutankhamon, covid-19
Howard Carter

La légende de la malédiction de Thouthakamon a fait couler beaucoup d'encres. Il a même été supposé que cette malédiction pouvait être le fruit d'un virus...

Et c'est bien un virus, très moderne celui-ci et non pas antique et conservé dans des bandelettes, qui frappe de plein fouet notre mini camp 2020. La crise sanitaire actuelle, les incertitudes et les contraintes diverses ne permettent pas à notre petite structure de pouvoir maintenir dans de bonnes conditions notre mini camp 2020 qui avait pour thème cette année l’égyptologie et devait se dérouler les 7,8 et 9 juillet prochain.

Nous sommes néanmoins en train de réfléchir à une formule de remplacement, moins lourde à gérer, sous forme d'un stage qui se déroulerait à peu de chose près aux mêmes dates : du 6 au 10 juillet. Nous ne manquerons pas de vous donner très vite de plus amples informations.

Si les enfants seront sans doute un peu déçus de ne pas pouvoir dormir cette année avec nous sous la toile, nous vous rappelons que notre tout nouveau "Week-End chez l'adhérent", reste quant à lui d'actualité.

Archéolithe invente le Week-end chez l’adhérent

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire

La situation exceptionnelle que nous vivons tous oblige chacun à la réflexion. Le secteur de la culture est particulièrement impacté et de nombreux projets associatifs sont mis à mal. Les lieux de cultures, musées, salles de spectacles, médiathèques et autres sont clos. Il en va de même pour notre espace d'accueil, le « Jardin de l'Archéologie ». Ce jardin, situé dans les Yvelines, au sein du petit parc arboré de l'Association LA CLEF accueille habituellement de nombreuses classes en sorties scolaires de fin d'année. Mais ce lieu est également un espace dédié aux adultes ou aux familles qui s’intéressent à l'Archéologie. En décembre 2019, nous inaugurions notre premier stage « famille » autour des techniques du feu par le biais du site Helloasso.

Comment rester « force de proposition » culturelle alors que notre espace d'accueil est fermé au public ? Sur le modèle du séjours chez l'habitant, nous vous proposons le « week-end chez l’adhérent ». Un moyen original et décalé de découvrir, à moins de 100 km de chez vous la campagne Yvelinoise.


Premier Week-end prévu les 20 et 21 juin prochain pour fêter les Journées Nationales de l'Archéologie

Lieu : dans le petit village d'Orvilliers

Hébergement : sous la tente (nous fournissons les tentes sauf si vous avez un besoin irrépressible d’ emmener la vôtre).

Nombre de places : 4

Age : 18 ans minimum

Tarif : 190 euros par personne.


Programme du samedi :


« Une journée au coin du feu »

Cette première journée sera consacrée à la vie au coin du feu au temps de la préhistoire :

  • comment allumer son feu (briquets préhistoriques)
  • Fabriquez une lampe à graisse et emportez votre réalisation
  • Préparation collectif du repas (cuisson des pains, viandes, légumes)
  • Cuisson en fosse d'un saumon dans l'argile
  • Veillée au coin du feu ou soirée « jeu de rôle préhistorique » sur table.

Programme du dimanche :


« escapades médiévales »

  • Visite du château médiéval d'Ivry la Bataille (Eure)
  • Pique-nique champêtre
  • Visite de la ville médiévale de Houdan et de son donjon (Yvelines)
  • Pot de l’amitié en terrasse si ré ouverture.


Votre Hôte :


Christophe Sence, préhistorien de formation, auteur de Balades en préhistoire et médiateur en archéologie depuis 25 ans. L'intérêt qu'il porte aux techniques anciennes vous permettra de passer, c'est notre souhait, un moment inoubliable à la fois ludique et instructif.


Les inscriptions seront bientôt ouvertes en ligne sur le site www.helloasso.com.


Associations, le combat continue

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Actu Mots clés : covid-19, associaition

Loin de vouloir baisser les bras, comme pourrait le laisser penser notre post d'hier, le combat continu. Nous luttons tous, d'une manière ou d'une autre, à réduire l'impact sanitaire du COVID-19, c'est l'urgence du moment. L'urgence suivante sera économique et sociale. Notre pays aura besoin de son tissus associatif. On peut se sentir seul parfois, dans nos petites structures, à se demander à quelle porte frapper pour avoir la bonne info. Qui pourrait bien nous comprendre? Certains essayent de le faire pour pouvoir à l'avenir répondre au mieux à nos attentes. Aussi, dirigeants d'associations, salariés, bénévoles, n'hésitez pas à vous rendre sur le site dont on vous met le lien en bas du post, afin de répondre au questionnaire en ligne. Plus nous serons nombreux à répondre et plus nos besoins seront pris en compte avec efficacité.

https://www.associations.gouv.fr/

Un virus peut-il tuer une personne morale ?

Rédigé par Archeolithe Aucun commentaire
Classé dans : Actu Mots clés : covid-19, associaition

La question risque de se poser dans les mois à venir, c'est certain. Mais qu'est-ce donc, une personne morale ? Voici la définition que propose Wikipédia : « En droit, une personne morale est une entité dotée de la personnalité juridique, ce qui lui permet d'être directement titulaire de droits et d'obligations en lieu et place des personnes physiques ou morales qui la composent ou qui l'ont créée (par exemple : entreprises, associations...). »

Le gouvernement a déjà expliqué à la population qu'il allait soutenir les entreprises, notamment en élargissant la législation sur le recours au chômage partiel. Dire c'est bien, faire, c'est mieux. Hors, le décret permettant la mise en application de ce chômage partiel élargi tarde à venir. Le patron du MEDEF nous expliquait récemment que les entreprises avaient un à deux mois de trésorerie devant elles, c'est peu. Quand est-il pour les associations ? C'est pire... Combien de structures associatives vont se retrouver en situation de cessation de paiement dès la fin du mois de mars ? Alors, oui. Il semblerai qu'un virus puisse tuer des personnes morales.

Fil RSS des articles de ce mot clé